L’Albanie en Van

12 août 2023liliart

Après 1 mois à sillonner les routes grecques, nous voilà arrivés en Albanie !!! Un pays que nous ne connaissons absolument pas, car encore très jeune suite à son passé et l’ouverture que très tard de ses frontières. Nous vous emmenons avec nous à travers notre road trip en Albanie en van. Spoiler alerte : on a adoré ce pays et ses habitants !!

Notre petit van aménagé roule toujours à merveille après 1 mois et demi sur la route. Nous arrivons en Albanie mi-avril et les températures commencent tout juste à se réchauffer. Le passage de frontière s’est fait super facilement, ils ne nous ont pas vérifié le véhicule et nous avons montrés nos passeports, mais une carte d’identité suffit amplement. Attention toutefois à votre assurance de van, il faut que tout soit à jour.

                                           Infos Pratiques :

L’Albanie NE FAIT PAS partie de l'Union européenne.
Langue : Albanais (ils ne parlent pas très bien anglais)
Monnaie : le LEK 
Temps : 2 semaines
Kms : 870 kms
Période : avril
Forfait téléphone : notre forfait actuel n’englobe pas l’Albanie, on a acheté 2 forfaits sur place chez Vodafone : 25 GO 15€ + 35GO 19€ (on a reçu 10 GO chacun gratuit après, c’était une offre de Vodafone)

A savoir sur l’ Albanie

L’Albanie est un pays qui tend tout juste à se faire connaître. Et pourtant, elle va vite devenir une destination super touristique pour la saison estivale grâce à ses 450kms de côte et ses plages paradisiaques. Elle garde une image assez négative par rapport à la guerre avec Staline, la mafia, un pays fermé encore il y a une trentaine d’année. De notre côté, on n’a rien vu, rien entendu et on a adoré notre voyage. Vous pouvez voir encore beaucoup de vestiges dans la capitale. Il est recommandé de prendre un guide pour pouvoir découvrir le passé du pays à travers les différents monuments sur place 🙂

Comment arriver en Albanie

1. Télécharger MAPSME

Il s’agit d’une application qui te donne accès à des cartes quand tu n’as pas de réseau internet. Il faut avant tout que tu télécharges la carte hors ligne du pays dans lequel tu vas arriver pour ainsi être plus safe et pouvoir gérer en cas de problème sur place sans internet. Tu sauras où aller, si tu as besoin de chercher un supermarché, une pharmacie, ou même une boutique Vodafone.

2. Préparer ton itinéraire Waze

On a choisi de passer la frontière un lundi matin pour ensuite aller directement dans une boutique Vodafone. Waze avait l’adresse enregistrée et on a pu mettre notre téléphone en mode Avion avant la frontière. Sans Internet, nous ne sommes rien… On s’en est bien rendu compte ^^’. Après, tu peux toujours trouver du réseau WIFI dans les restaurants, les bars…

3. Trouver une boutique Vodafone 

Tu peux trouver des cartes Sim un peu partout. Nous sommes allés chez Vodafone directement et le monsieur nous a gentiment tout installés directement sur nos téléphones. Ne partez pas de la boutique sans avoir internet haha, ça peut être vite compliqué si on ne connaît pas la démarche à faire.

Nous sommes allés à la boutique Vodafone de Ksamil (le vendeur parle super bien anglais).

4. Attention au hors forfaits 

On connaît des voyageurs qui se sont pris un beau hors forfait à quelques kms de la frontière, car leur réseau internet n’était pas compatible. Astuce : préparer vous plusieurs kms, avant de passer la frontière et la douane et mettez vous en mode hors ligne.

5. Passage de la Douane 

Une chose importante à savoir, tu ne peux pas traverser la frontière aussi facilement. Je m’explique : il y a des passages de frontière réservés aux locaux dans les montagnes. On a essayé, car Google maps nous emmenait par là-bas et nous faisait couper à travers champs en gros haha. Mais le garde sur place nous a gentiment expliqué qu’on ne pouvait pas passer et qu’il fallait rejoindre la douane plus au sud. (Si jamais ça peut t’éviter des allers-retours pour rien hihi).

Passage de douane à Mavromati.

6. Trouver du liquide

On te conseille de prendre pas mal de liquides, là-bas sur place, ils n’ont pas tous le TPE et fonctionnent encore beaucoup avec des billets. Je t’avoue qu’on a pas trop fait attention aux taux, de notre côté val avait une carte Globetrotter de chez Crédit Agricole valable jusqu’à 30 ans qui lui permet de retirer partout et sans frais.

Et maintenant tu es prêt à vagabonder en Albanie hihi

Notre itinéraire

De Ksamil à Shkodër . On a surtout longé la côte et on n’a pas fait le nord du pays, car on n’avait pas le temps pour et la météo n’était pas encore avec nous à ce moment la haha… Mais le nord-est à absolument faire car beaucoup plus sauvage, plus de forêts apparemment, si vous avez plus le temps que nous 🙂 On s’est fixé 2 semaines sur place, contrairement à la Grèce, il y a moins de choses à visiter, mais surtout des lieux à voir comme des villes, ou les plages. 

On te conseille plus d’y aller vers MAI-JUIN quand la saison commence, qu’ils sortent les tables, les transats et on va vite t’expliquer pourquoi un peu plus bas dans cet article. 

Le van en Albanie : Comme on t’expliquait, le pays est assez nouveau et réouvre tout juste aux touristes. Ils n’ont aussi pas du tout de réglementation par rapport aux vans. CE N’EST PAS POUR AUTANT QU’IL FAUT FAIRE N’IMPORTE QUOI. On pense que c’est une destination parfaite pour voyager en van et pouvoir profiter comme il se doit. Mais s’il vous plaît, ne vous installez pas sur les bords de plage à étendre toutes vos affaires, vos chaises de camping, votre tonnelle … Vous n’êtes pas chez vous et respectez les locaux !! On te dit ça parce qu’on a vu des vidéos où les touristes envahissaient des petites criques avec leur grand camping, car et il ne restait plus aucune places pour les locaux venus profiter du lieu…

On n’a trouvé aucun souci pour se poser en van, sauf un peu sur la côté Sud où tout était en travaux et en construction. 

L’eau potable en Albanie ? Le seul bémol a été l’eau, notamment par rapport à la saleté et tous les déchets qui jonchent le sol dans ce pays. Ce n’est pas comme chez nous où tu peux trouver des fontaines assez facilement, là bas il est difficile de savoir si l’eau est potable ou non mais plusieurs fois nous nous sommes retrouvé avec des locaux armés de tous leurs bidons en plastique pour les remplir et en discutant avec eux, ils nous disaient à chaque fois que c’était la « meilleure » eau du pays ^^
Pour plus de praticités, on vous conseille de voir dans les campings (bien qu’il n’y en a pas beaucoup beaucoup). 

Nos étapes

Pulëbardha Beach 

À peine arrivé, nous nous sommes installés à cette magnifique plage pour se reposer et profiter de la beauté du paysage. À cette période de l’année, nous étions à notre plus grand bonheur …. Littéralement seul !!! Pas d’autres véhicules aux alentours, une esplanade de restaurant vide et une vue magnifique sur le soleil couchant et la mer en face de nous !! On s’en souviendra de cette petite plage de galets. 

(Bon c’est à partir de là que nous avons constaté le manque de propreté et les amas de déchets un peu partout… C’est le grand problème du pays)

2 choses à voir mais qu’on a pas pris le temps de faire : 

Blue eye, pour voir une eau translucide ; pour nous c’était un paysage qu’on avait déjà pu découvrir en Nouvelle-Zélande gratuitement… ici l’attraction est payante pour accéder à la nature… mais bon c’est comme ça que les locaux peuvent vivre aussi. 

District de Gjirokastër, une magnifique ville albanaise qui reflète la pierre traditionnelle avec ses rues pavées et ses petites ruelles. 

La cote albanaise

Grosse déception pour nous à cause de la météo… Il faisait juste gris avec un peu de pluie, on n’a pas pu profiter de ces magnifiques plages. C’est aussi un endroit à venir visiter en haute saison et s’y est pas sentie super à l’aise par rapport à la saleté, mais aussi à tous les travaux en cours pour préparer l’été. On est sûr que les lieux sont totalement différents dès qu’il y a plus de touristes. En hors saison, tout est fermé, vous êtes vraiment seul sur les plages. 

Liste des spots que l’on voulait visiter : 
Lukova Beach
Palermos beach
Himarë
Gjiri i Akuariumit
Gjipe Beach (une plage de sable blanc avec des grottes à visiter par bateau)

Llogara Pass 

On reprend la route un peu déçue direction le Llogara Pass. Si vous avez le mal de route… accrochez vous, vous allez enchainez une route avec de magnifique virages et la seule chose que vous verrez : la mer à perte de vue. 
Le col de Llogara est spectaculaire puisque vous prenez 1000m de dénivelé en seulement 10kms. Vous trouverez différents spots sur le bord de la route pour vous arrêter. 

Zvërnec 

L’un de nos endroits préférés en Albanie. Nous y sommes restés 3 jours pour profiter pleinement du lieu. Vous y trouverez un monastère accessible par un petit ponton en bois. Au lever du soleil, vous pourrez observer les envolés des flamants roses, c’était magnifique. 

En continuant le petit chemin cabossé vous arrivez à notre partie préférée avec cette grande plage de sable et son eau super tempérée, car il n’y a que très peu d’eau. C’est aussi un spot pour Kite surf apparemment. 

Un berger laisse son troupeau dans ces terres, vous trouverez ainsi brebis et vaches passer à coté de vous. 

S’il vous plaît : laissez l’endroit propre et respectez les autres 🙂 

Pour les plus courageux, vous pouvez rouler sur la grande partie de sable, mais au risque de vous retrouvez embourbé si vous n’avez pas de 4×4 hihi. 

De notre côté, on a pris les vélos et nous sommes allés rouler jusqu’à la pointe. On y a croisé des scientifiques en train d’observer différentes espèces d’oiseaux. Vous avez un magnifique point de vue sur l’ensemble de la lagune et sur la grande plage d’Hidrovor. Le seul moyen pour y accéder est de refaire tout le tour haha. 

Scoup : pendant le Covid, apparemment, les locaux voyaient des baleines et des dauphins passer à côté des côtes comme il n’y avait plus de bateaux. 

Plazhi i Semanit

Après une grosse journée de pluie, nous voulions trouver un spot au bord de la plage pour profiter d’un joli coucher de soleil, enfin nous avons essayé …. échec… Le seul chemin était presque sous l’eau. Après un premier passage dans une flaque bien remplie nous avons préféré arrêter notre excursion et nous nous sommes arrêtés à mi-chemin sous les pins. 

Nous avons bien fait car en continuant à pied vers la plage tout était quasiment inondé… Nous avons fini par découvrir une plage immense et désertique. Ça faisait du bien de retrouver une grande plage de sable fin, un vague souvenir de nos plages françaises. 

On y a croisé quelques chiens errants mais c’est tout. 

Berat

Aussi appelé “la ville aux mille fenêtres” et on comprend bien quand on arrive juste en face. La petite ville est perchée sur le flanc de la montagne. On vous recommande de venir à la journée ou sinon en fin de journée pour y voir la ville éclairée. La vielle ville / le quartier de Mangalem se fait uniquement à pied. Nous avons garé le van dans la rue de l’autre côté du fleuve. Et avons passé quelques heures pour déambuler dans ces petites ruelles aux maisons traditionnelles.

À faire :

– le Château de Berat, Kalaja e Beratit, qui est juste au-dessus de la vielle ville.

– la visite de la vielle ville 

– voir la ville en face depuis le pont “New bridge of Berat” sur google maps

Kanioni i Holtes

Direction les terres et fini la côte. La route pour y accéder se fait sans soucis et suivez les panneaux vers la fin de la route !! On est arrivé dans un magnifique décor, un peu aride avec juste le bruit de l’eau en fond sonore. Après s’être rapproché du bord, on constate qu’il y a un grand passage où l’eau coule doucement. C’est à partir de là que l’aventure commence. 

C’est partit pour découvrir et partir en randonnée aquatique. 

  • Conseil n°1 : prenez des chaussures d’eau… Erreur fatale pour Lili, qui a eu mal aux pieds pendant 1 semaine haha. 
  • Conseil n°2 prenez un maillot de bain au cas où, car il y a des passages où l’eau nous arrivait à la taille (encore une fois, ça dépend des dernières précipitations.)
  • Conseil n°3 laissez vous guidez par la rivière 
  • Conseil n°4 dès l’entrée sur la gauche, vous remarquerez que l’eau est un peu trouble et CHAUUUUDDEEE. Oui mesdames et messieurs, c’est une petite source d’eau chaude. Régalez-vous !!!

Sur le parking, nous avons croisé un Belge qui avait avec lui un livre spécial canyoning récapitulant tous les canyons d’Europe, dont celui-ci. Il expliquait que l’on pouvait continuer un peu plus, mais qu’après l’eau arrivait à hauteur d’homme et qu’il est recommandé de prendre des équipements spécifiques (casques, combinaisons, chaussons…). 

L’eau provient de la montagne alors ne t’attends pas à avoir très très chaud hahah. On a adoré le lieu, car vous pouvez y retrouver un petit restaurant, des petites tables de pique-nique et une aire de jeux pour les enfants. 

Tirana 

Bienvenue dans la capitale Albanaise !! De notre côté, nous préférions tracer notre route et continuer notre chemin vers la nature. 1 semaine après, nous avons croisé des Français qui avaient adoré y rester quelques jours alors pourquoi pas vous ? 🙂 

Réservoir de Bovilla 

Il s’agit d’un lac artificiel avec son grand barrage. La route est non goudronnée et jonchée de trous, mais faisable, à condition de rouler doucement (attention, s’il pleut, je pense que ça peut être plus compliqué…). Ce lac se situe à seulement 30mn de la capitale. 

De notre côté, nous avons préféré garer le van juste à côté du lac en bas avant le serpentin. Attention : il y a 7 places à cet endroit. Nous te déconseillons de monter ton grand Camping, car en haut, d’ailleurs, on en a vu aucun …

Pour monter jusqu’au restaurant : 1h de marche. 

Le sentier pour accéder au point de vue est dans l’angle du dernier virage juste avant le restaurant. Ensuite, vous avez accès au petit sentier et aux escaliers. Attention : ceux qui ont peur du vide, je ne pense pas que ça soit très rassurant pour vous puisque vous voyez le sol via les escaliers et les différentes passerelles… 

Une fois arrivé tout en haut, vous pourrez admirer une vue panoramique sur les montagnes et le lac, c’est vraiment à couper le souffle et surtout, c’était la première petite randonnée que Valou pouvait refaire, nous n’étions que de joie !!

Fun fact : vous devez payer 1€ pour accéder à la vue via un monsieur qui attend gentiment dans sa voiture hihi. Il parle pas du tout Anglais d’ailleurs mais il nous a souri 🙂 

District de Shkodër 

Aussi appelé la ville aux vélos et là, tu te demandes pourquoi ?? Parce que tout le monde se déplace à vélo. Mais le truc le plus drôle : c’est que les vélos ne sont pas ajustés à la taille des habitants. Ils conduisent tous à hauteur de genoux haha. 
Bon ville au vélo ok, mais ils y aussi énormément de voitures et ce n’est pas vraiment adapté aux vélos (la joie de l’Albanie ^^)

Nous avons donc visité la ville à vélo nous aussi, bon à notre hauteur haha et c’était super agréable !!! Nous avons pu voir tous les immeubles de style communiste, mais avec des couleurs plus vives afin d’égayer un peu ces couleurs grisâtres, fades et tristes.

Lumi i Shales

Direction la plus belle partie de l’Albanie pour finir en beauté notre périple !!!! Bienvenue sur le lac Koman. Il nous manquait une relation avec des locaux, la barrière de la langue n’aidant pas. Nous somme tombés sur une vidéo pour dormir chez l’habitant et découvrir cette culture traditionnelle albanaise et plus particulièrement celle des montagnes profondes où ils ont un dialecte encore différent. Et c’était juste incroyable !!!! 

La route pour accéder à Koman est largement praticable, il faut juste être vigilant, car il peut y avoir quelques trous. À notre passage, quelques morceaux étaient en cours de rénovations. 

Où dormir : Neomalsore Agrotourism 

On a dormi dans une maison traditionnelle albanaise après avoir déposé le van sur un parking sécurisé à Koman. Ils sont venus nous chercher en bateau pour nous emmener dans leur petite maison perchée sur un flan du lac. Marjana (jeune fille de 23 ans) nous a accueillis chez eux. On a rencontré également sa maman qui était à fond derrière les fourneaux. 

Leur histoire : le père de Marjana était le seul capitaine à l’époque sur le lac. Marjana a vécu toute son enfance ici, le seul bateau qu’elle entendait était celui de son père qui revenait de la pêche. 
Après ses études, Marjana avait cette envie de faire découvrir sa culture et celle de ses grands-parents au plus grand nombre afin de faire perdurer ses traditions, ses coutumes, ses connaissances avec les plantes et bien d’autres. Elle a donc décidé de réaménager la maison de son grand-père afin d’accueillir des voyageurs sur plusieurs jours et de partager ses connaissances et son histoire. En quasi-autonomie, elle se bat aujourd’hui avec les locaux, pour permettre au monde de découvrir ces terres vouées à disparaître par le manque d’accès pour y parvenir… 

Attention : l’objectif est d’aller voir Lumi i Shales, une petite zone, très paisible avec un espace pour nager et marcher dans l’eau, mais uniquement accessible quand l’eau est assez haute… Nous n’avons pas pu y aller, car l’eau était trop basse à ce moment-là…

Que faire ? 

Absolument rien, profiter du calme et de la nature du lieu, se reposer et découvrir cette merveilleuse cuisine locale préparée avec soin par sa maman. 

On a donc payé 210€ pour une nuit + un dîner + un déjeuner + un trajet aller-retour d’1h en bateau + une balade en bateau sur le fleuve. 

Nous quittons ce petit havre de paix rempli d’amour !! Et maintenant, nous repartons sur notre tour d’Europe, reprendre la route pour changer de pays direction le Monténégro. 

Le budget  

Essence 98€ (1,61€/L pour le diesel comme la Grèce) 
Péage 0 
Activités 0 que des randonnées ou des visites de ville gratuite
Nourriture 97€ 
Camping 0 
Expérience dormir chez l’habitant 210€
Restaurants 75€ (pour 3 restaurants donc très peu cher comparé à tous nos autres pays traversés)
Carte Sim 34€

306€ pour 18 jours (sans dormir chez l’habitant / 516€ avec), pour l’instant un pays très peu cher, mais on pense que plus tard les prix vont vite grimper par rapport à aujourd’hui …. Dépêchez-vous haha. 

Les Albanais

La question qui est le plus revenu est la sécurité ? Alors, on s’est complètement senti en sécurité dans le pays. Les Albanais nous lançaient des grands sourires dès qu’on les croisait et nous saluait beaucoup plus facilement que leurs voisins grecs par exemple hihi. 

Bien que peu parlant anglais quand on les a croisés, on a jamais eu de soucis !! Ils sont très accueillants et souriants 🙂 
Voyager en van en Albanie : Il est facile de voyager en van en Albanie, car il n’y a aucune règle pour l’instant. Vous pouvez donc facilement trouver des spots en van 🙂 

Essayer le camping sauvage, je pense que c’est le bon moment pour se poser quelque part, sans pression et juste profiter de sa maison roulante. 

Le seul point négatif : la saleté. Le pays n’a pas encore développé un réseau de traitement des déchets. En 2 semaines, on a jamais vu de camions-bennes… Alors qu’après avoir passé la frontière au Monténégro, au bout de 10 minutes, on en avait déjà rencontré 2, un gros changement. 
De plus, ce n’est pas ancré chez les Albanais non plus surtout quand on en voit jeter sans soucis leurs déchets par la fenêtre de leur voiture… 

Douche et eau : on n’a pas trouvé facilement de l’eau, comme on le disait juste avant, vous pouvez en trouver dans les campings ou sinon sur les parkings ou stations service.

Les routes en Albanie

Alors, oui, les routes en Albanie ne sont pas les meilleures d’Europe haha. On s’est fait quelques frayeurs, mais val à adorer conduire là-bas, car il n’y a pas de feux rouges et très peu de rond-point, tu laisses passer les gens lorsque tu es trop lent et c’est du bon-sens, il faut s’engager et rester détendu. L’état des routes laisse à désirer, mais ça va avec le pays et il faut s’adapter ^^. Apparemment, les routes du Nord sont un très rustiques. 

Retour général

On a adoré l’Albanie, car on ne savait pas à quoi s’attendre. Les Albanais ont été chaleureux et très accueillants. On reviendra faire le nord plus en profondeur et la cote albanaise quand il fera un peu plus chaud, c’est sûr !!

Et si tu as des questions, n’hésite pas à les poser en commentaires !!! 

Alors, tu pars quand ??

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Prev Post

1 mois de road trip en Grèce

12 août 2023

Next Post

1 mois de road trip en Suisse

2 octobre 2023