La suite de l’accident : l’opération et le rétablissement

16 août 2020liliart

Comme nous vous l’expliquions sur le précédent article, nous avons eu un grave accident en juillet dernier. Après avoir attendu une semaine pour que le pied de Valentin dégonfle suite à cette mésaventure, les médecins nous ont confirmé notre déplacement à l’hôpital de Wellington. Nous allons enfin pouvoir passer à l’étape d’après : l’opération. 

Il nous a fallu seulement 30 minutes d’avion pour arriver à l’hôpital. C’est dans les airs que l’on s’est rendu compte que la Nouvelle-Zélande est recouverte de montagnes et de verdures et que l’île du Sud n’est pas si loin que ça… La suite de notre périple doit se faire sur cette seconde île, il s’agissait comme d’un bref message, du genre :

  Ne désespérez pas, bientôt votre road trip reprendra…

Nous sommes le jeudi 23 juillet, la veille de l’opération (2 semaines après l’accident). À peine arriver dans notre nouvelle chambre d’hôpital, les visites s’enchainent, les infirmières font leurs rondes, la Social Worker nous accompagne pour contacter les assurances et trouver un endroit pour que je puisse dormir. Les médecins se suivent et nous rappellent les conséquences de cette opération, mais surtout ce qui va changer pour Val. On nous prévient des pires cas possibles : rejets, infections… Comment vous dire qu’à la fin de la journée, on est difficilement rassurés… 

Jour J – Jour tant attendu – Jour tant redouté : le Vendredi 24 juillet. 

L’heure de l’opération est arrivée : 

Il est 9 h 30, après une très courte nuit, Val est pris en charge par les anesthésistes pour un très long sommeil. J’en profite pour m’aérer l’esprit en visitant la capitale et tenter de penser à autre chose (pas si facile que ça)… Mais, une idée derrière la tête me pousse à marcher plus de 2h pour atterrir à un endroit très spécial : un marché français. Vous aurez compris après une telle épreuve, je me suis senti obligé de rapporter un petit quelque chose pour mon amoureux. Comté, morbier, tomme de brebis… et 2 saucissons – joie joie joie joie. 

D’après les médecins et après plus de 5 heures de travail, l’opération s’est très bien passée. Ils ont fait de leur mieux pour reconsolider les os et maintenir le tout. Évidemment après une aussi grosse opération, Val a besoin de beaucoup de repos et … de médicaments pour oublier cette intense douleur… Durant tout le weekend, il a eu du mal à oublier son pied droit… Celui-ci lui rappelant la douleur par des décharges électriques… notamment au niveau du talon.

1 plaque de métal et 12 vis plus tard 

Pour mieux comprendre le terme de “grosse opération”, les médecins ont dû implanter 1 plaque de métal dans les pieds de val et 12 vis pour consolider l’ensemble. Le but étant de reformer les os de son pied “comme avant”… car les os sont brisés en plusieurs morceaux ce qui complique la chose… C’est ce dont nous avons compris du jargon médical et de surcroit en anglais. Pour vous faire un schéma voila à quoi cela ressemble maintenant : 

Ouverture du plâtre… 

Le lundi matin, les médecins ouvrirent le plâtre pour s’assurer que la cicatrisation se déroule comme prévu. Tandis que Valentin ne voulait pas regarder son pied, je regardais du coin de l’oeil ce qu’ils faisaient… Ils ont donc ouvert sur 3 parties du pied : 2 ouvertures sur le dessus et une le long du talon jusqu’au milieu du pied. Le dessus du pied était rouge, signe d’une inflammation… Cependant il y avait quelques goutes de pus, j’ai vite compris que c’était une infection … 

Le pire scénario possible…

On a donc passé la journée à s’imaginer le pire… qui dit infection dit complications ou pire amputation… Ca nous a foutu un coup au moral comme tu peux l’imaginer. On a surement passé la pire journée possible depuis le début de notre mésaventure. Tout en essayant de se tirer vers le haut, de penser aux choses positives, on avait du mal à faire surface. Les infirmiers ont directement mis Valentin sous antibiotiques pour gérer la chose. 

Pour suivre l’avancée de la situation, ils nous ont donné rendez-vous seulement 2 jours plus tard pour rouvrir le plâtre. Verdict positif cette fois-ci : la cicatrisation avait meilleure allure que lundi et la rougeur avaient surtout diminuée !! En fait, on avait mal interprété la situation : on était simplement sur une inflammation et non une infection :p joie joie joie !!! De plus, la douleur au niveau du pied de Val a commencé à légèrement diminuer tout au long de la semaine. 

Des avancées considérables

Tout en suivant l’évolution de la cicatrisation, les physiothérapeutes sont venus tous les jours pour le remettre sur “pieds”. Il est resté 2 semaines sur son lit l’hôpital depuis l’accident, le remettre debout a donc été assez brutal pour lui. Effectivement, il ne fallait pas oublier que son pied gauche était lui aussi cassé, ainsi que son dos… Tout en prenant notre temps et en y allant étape par étape, Valentin a repris un peu de force. 

Il est devenu phasme

Joie immense quant à sa première “vraie” douche, sa première sortie de chambre avec des béquilles, son premier moment sur une chaise… On a ainsi pu partir de l’hôpital à la fin de la semaine. Val cicatrisant correctement et pouvant être presque autonome avec des béquilles, plus besoin de rester à l’hôpital. 

La suite de notre aventure après cet accident

Dans notre malheur, on a un peu de bonheur <3 on a eu de la chance de pouvoir être recueilli par des gens adorables, dans une superbe famille de Kiwis, avec 2 enfants plus que charmants. Les MOTT’s nous accueillent chez eux, le temps de la convalescence de Valentin. En attendant qu’il se remette sur pieds, on a tout ce qu’il faut à notre portée et je reprends petit à petit le travail à la ferme tout en alternant avec mon job d’infirmière à plein temps auprès de mon homme. 

Pour la suite, on retournera à Wellington dans quelques jours pour enlever les points de suture, puis dans 5 semaines pour ouvrir le plâtre et suivre la cicatrisation. On commencera alors l’étape de rééducation par la suite. 

Pourquoi nous ne sommes pas rentrés en France ??

Evidemment cela ne va pas se remettre de si tôt. Après un tel accident, il faudra du temps pour que val puisse se déplacer correctement. Au final, nous avons décidé de rester en Nouvelle Zélande et ne pas rentrer directement en France pour plusieurs raisons.

  • La Nouvelle Zélande a moins de cas de Covid, contrairement en France, où le virus est toujours présent. On n’en parle quasiment plus ici, on ne porte pas de masques, on a repris “une vie normale”
  • La famille MOTT nous a accueillis suite à l’accident et veulent nous aider (on en est super reconnaissant d’ailleurs). On n’a pas à se plaindre ici, on a tout ce qu’il nous faut.
  • Notre assurance Santé / Voyage ne prend pas en compte cette mésaventure (car cela est considéré comme une activité sportive faisant partit des exclusions dans notre contrat… – on est supra contents), donc pas de rapatriements possibles. L’ACC (l’assurance d’ici) ne pourra pas évidemment prendre en charge un rapatriement non plus. Les billets actuels sont assez chers, et souvent annulés.
  • Notre road trip n’est toujours pas fini et on souhaite toujours visiter le sud de la Nouvelle-Zélande si c’est possible évidemment…

Comments (10)

  • Adele

    16 août 2020 at 11 h 48 min

    Beaucoup de courage pour la suite de votre séjour, il sera différent de ce que vous aviez imaginé, mais vous en garderez des souvenirs tout autant uniques !

    1. liliart

      16 août 2020 at 23 h 42 min

      Oh que oui, tu as tout à fait raison Adele !! Et puis chaque voyage est propre à chacun, c’est à nous de le façonner. 🙂

  • Nathalie C.

    16 août 2020 at 12 h 09 min

    Coucou Lilia,
    Je vous suit sur Inst depuis le début de votre voyage. Vous êtes tout les deux remarquables suite aux événements que vous êtes en train de vivre. Toujours voir le verre à moitié plein (même si je pense c’est pas facile tous les jours) et se soutenir pour se tirer vers le haut.
    Le meilleur reste à venir et perso, merci de nous faire voyage à travers vos photos et votre blog. Ca donne vraiment envie de s’évader ! 👍
    Prenez soin de vous.

    1. liliart

      16 août 2020 at 23 h 39 min

      Coucou Nathalie, et merci beaucoup pour ton petit commentaire, ça nous va droit au coeur !! En effet, on fait les montagnes russes depuis le début mais ça va encore, ça aurait pu être bien pire 🙂 Ouiii on a hâte de commencer la rééducation, ça va être une étape trés importante, et ça va nous permettre d’en savoir un peu plus sur la suite de notre voyage.
      Belle journée à toi.

  • Elise

    16 août 2020 at 12 h 56 min

    Quelle épreuve ! Bravo pour votre résilience à tous les deux. Que votre soutien mutuel continue d’être.

    1. liliart

      16 août 2020 at 23 h 36 min

      Merci beaucoup Elise !! On ne s’attendait pas à une aussi grosse épreuve au cours de notre road trip en tous les cas ^^

  • Valérie

    16 août 2020 at 18 h 09 min

    Que de changements en si peu de temps ! La remise en charge est importante même si ça peut paraître brutal (parole de bby kiné :p ) c’est nécessaire, c’est cool que ce ne soit pas infecté !
    En tout cas vous êtes très forts à 2, je vous souhaite bon courage pour la suite !!

    1. liliart

      16 août 2020 at 23 h 35 min

      Oh que oui !! Haha la phase de rétablissement va être longue et massive en effet 😉 Ouii totalement, surtout que l’infection serait le pire scénario possible… Merci beaucoup pour ton message Valérie, ça nous touche beaucoup. Nous te souhaitons une très belle journée.

  • Aurore

    17 août 2020 at 1 h 33 min

    Coucou ma belle, j’ai lu ton article, mais je te suis surtout sur insta 🙈
    J’espère que son rétablissement ce passe pour le mieux, les gens qui vous entoure on l’air formidable. Surtout continuer à prendre soin de vous, et profitez bien de vos petites aventures. Gros bisous ma belle ❤️😘

    1. liliart

      19 août 2020 at 7 h 25 min

      Coucou Aurore, merci beaucoup pour ton commentaire, c’est un gros soutient pour tous les deux 🙂
      Son rétablissement se passe bien, “doucement mais surement” haha. C’est une famille adorable !! On est chanceux dans notre malheur d’être avec eux.
      Je te souhaite de passer un très bon été en tous les cas.
      Des bisous

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Prev Post

Un accident en road trip - Nouvelle Zélande...

19 juillet 2020